Sécuriser sa porte d’entrée : les bons choix à faire

Sécuriser sa porte d'entrée : les bons choix à faire
Les statistiques montrent que, dans huit cas sur dix, les cambrioleurs passent… par la porte d’entrée. La sécurité et la résistance des matériaux sont ainsi des critères d’achat déterminants pour bien choisir sa porte. Dans ce domaine, il existe des labels et des systèmes auxquels on peut se fier.

La législation française n’impose aucune obligation vis-à-vis de la sécurité des portes d’entrée des logements. En revanche, les assureurs sont très vigilants sur ce point. Certaines compagnies exigent le respect de normes précises pour les portes et les vitrages. Une contrainte qui, in fine, est au service de la sécurité des habitants. Il y a donc tout à gagner à investir dans des matériaux de qualité.

>>> Lire aussi : Diagnostics électricité et gaz obligatoires pour les locations

Les systèmes anti-intrusion

La porte blindée est l’idéal en matière de sécurité. On trouve aujourd’hui des modèles entre 800 et 5 000 euros. Elle est aussi un bon moyen d’améliorer l’isolation thermique et acoustique d’un logement.

Les serrures à trois points d’ancrage permettent quant à elles de renforcer efficacement la sécurité d’une porte. En un tour de clé, le mécanisme verrouille les points de fermeture répartis sur la partie latérale de la porte. Ce système évite les effractions au pied de biche, par exemple. Un grand nombre de compagnies d’assurances exige d’ailleurs ce type d’installation.

Les portes vitrées avec retardateur d’effraction sont enfin fabriquées avec des verres feuilletés contenant des films plastiques intercalaires. Cet assemblage procure aux surfaces vitrées une grande résistance aux chocs. Un tel verre est notamment utilisé pour les pare-brises des voitures.

Les normes et labels de qualité

Quel que soit le modèle choisi, la résistance aux cambriolages sera certifiée par les labels qu’il détient.

Le label A2P est délivré par le Centre national de prévention et de protection (CNPP). Celui-ci évalue la résistance grâce à des tests en laboratoire. On distingue quatre types de certifications selon le temps de résistance de la porte à l’intrusion :

– A2P Porte vitrée : 3 minutes

– A2P BP1 : 5 minutes

– A2P BP2 : 10 minutes

– A2P BP3 : 15 minutes

Ces données sont valables pour un cambriolage « classique ». En situation réelle, le temps d’effraction peut en effet être multiplié par deux ou trois. Le label A2P s’applique aussi pour les serrures et les verrous. Ceux-ci sont classés en trois catégories, par ordre croissant de résistance.

La norme NF EN 356 classe enfin la sécurité des vitrages contre le vandalisme. C’est la seule norme à garantir la résistance aux jets de projectiles et aux tentatives d’effraction. Les vitrages classés NF EN 356 sont fabriqués avec des verres feuilletés P.V.B, qui ont la particularité d’être hautement résistants. La plupart des compagnies d’assurances exigent un vitrage classé NF EN 356, notamment pour les ouvertures vitrées donnant sur la rue. En cas de non respect de cette clause, la compagnie peut refuser d’indemniser après un cambriolage.

L’Atelier Cogedim – Illustration © yavdat – Fotolia.com


Vous aimerez aussi
Aménager sa cuisine

Aménager sa cuisine

Interview de Christine Renault, experte en Feng Shui

Interview de Christine Renault, experte en Feng Shui

Aménager un petit espace

Aménager un petit espace

Portrait d’Olivia Putman

Portrait d’Olivia Putman

Les plus vus
Acheter ou vendre un bien : quelle est la saison idéale ?

Acheter ou vendre un bien : quelle est la saison idéale ?

Pendant un mois, Lyon était la capitale de l’architecture

Pendant un mois, Lyon était la capitale de l’architecture

En avril, les taux des crédits immobiliers ont continué à progresser

En avril, les taux des crédits immobiliers ont continué à progresser

Le bail mobilité facilite l’accès au logement des étudiants et jeunes actifs

Le bail mobilité facilite l’accès au logement des étudiants et jeunes actifs